derrière la tête

Parlez-vous collapso ? Le lexique de survie | Level 1

Anthropocène, tipping point, B.A.D… vous entendez ces mots à longueur de dîners de famille ou de soirées entre potes ? Avec ce court dicollapso illustré, vous pourrez enfin vous mêler à la conversation ! 

Accélération (La grande)

Depuis les années 50’, la dégradation des écosystèmes s’est accélérée au-delà de toute prévision, sous l’effet du développement industriel, de la croissance démographique et de l’urbanisation. Selon le chimiste américain Will Steffen qui a démontré cette accélération en 2015, « en un peu plus de deux générations, l’humanité est devenue une force géologique à l’échelle de la planète ».

ça chauffe

À ne pas confondre avec les accélérationnistes, qui considèrent que les nouvelles technologies sont inutiles et qu’il vaut mieux précipiter la chute du “monde moderne”. À leur yeux, le grand bond en avant technologique n’a pas eu lieu. Notre imaginaire est resté paralysé au XXe siècle. Nous sommes cernés par les outils bureaucratiques (mails, notifications, applis) qui ne sont que des sollicitations aliénantes. Il n’y a pas eu de monde nouveau : ni robotisation généralisée, ni société du non travail.

Anthropocène

Ou « Ère de l’Homme » : terme de géologie proposé par le prix Nobel de chimie Paul Crutzen, pour décrire notre époque où les activités humaines ont un impact significatif sur l’écosystème global. Elle succéderait à l’Holocène : une ère de 10 000 ans de stabilité météorologique qui a permis le développement de l’agriculture. L’Union internationale des sciences géologiques n’a pas encore reconnu le changement d’ère. On débat encore pour savoir si elle débute en 1800, avec la révolution industrielle ou plus tôt. 

Bug in 

Action de se retrancher dans son habitation en cas de crise. On peut se contenter de se planquer dans son salon ou s’abriter dans un abri anti-atomique confortablement aménagé. 

Bug out 

Évacuer d’urgence son domicile en emportant le strict minimum. La gravité de la situation doit justifier l’abandon de son habitation (destruction, guerre civile, évacuation sanitaire, invasion d’extraterrestres belliqueux, catastrophe naturelle).

Bug Out Bag (B.O.B)

Un sac d’évacuation contenant de quoi survivre 72 heures : eau, rations, trousse de secours, tente, etc… Un kit complet à garder « prêt à partir » sous son lit. 

Base autonome et durable (B.A.D)

Destination de repli en cas de bug out. Généralement une maison à la campagne. Parfois un bunker secret dans la forêt. Toujours une « place forte » sécurisée. Là, vous disposez de quoi survivre en autarcie. 

Biocapacité

La capacité d’une zone biologique à produire des ressources et absorber les déchets.

Bioéconomie

La terre a des capacités limitées. Il ne peut donc y avoir de croissance illimitée. C’est la loi de l’entropie de Nicholas Georgescu appliquée à l’économie : le monde court s’autodétruire à mesure qu’il se “consomme”, il court à sa perte, inéluctablement. La bioéconomie c’est donc une économie qui tient compte des limites de la planète. Une système minimaliste, où “l’affectation des ressources est réalisé dans l’intérêt, non pas d’une génération, mais de toutes les générations“.

Biomimétisme 

Lorsque la chimie se met à imiter les procédés naturels. 

Catastrophisme éclairé

Penser la catastrophe comme une certitude… pour mieux l’éviter. Un concept popularisé par Jean-Pierre Dupuy. Cependant, ici, pas de fatalité : nous ne sommes pas condamnés !

Collapsologie

Du latin collapsus : « tomber d’un bloc ». Étude transdisciplinaire et lucide des causes et conséquences d’un effondrement de la civilisation industrielle. Néologisme popularisé par Pablo Servigne et Raphaël Stevens qui fondent leurs analyses sur « la raison et l’intuition ».

Décroissance

Néologisme né en 1972. Idéologie selon laquelle la croissance économique ne doit plus être un objectif des sociétés industrielles, car elle est davantage source de nuisances (aliénation, pollution, destruction du vivant) que de bienfaits pour l’humanité. 

Eco-féminisme

C’est beaucoup plus que la rencontre de l’écologie et du féminisme. On a même publié un hors-série entièrement dédié à ce mouvement : et il est dispo par là !

Ecosophie

Vous vous rêvez en paysan des villes, en néo-berger urbain ? Vous chercher à retrouver une sagesse dans vos rapports aux autres et à la nature ? Vous croyez à une gestion paysanne des villes, loin de la grisaille des cités HLM ? Vous êtes peut-être un écosophe : ni nostalgie, ni fuite. Un simple volonté de retourner à l’essentiel. 

Effondrement 

C’est un peu long à expliquer, alors on a rédigé un article complet, à lire par ici.  

Empreinte écologique

Indicateur de la pression exercée par l’humanité sur les ressources naturelles, afin de produire ses biens de consommation et pour absorber ses déchets. 

Extinction de masse

Crise biologique majeure détruisant un grand nombre d’espèces vivantes. De tels événements se sont produits six à huit fois au cours de l’histoire de la planète (extinction du Permien-Trias, du Crétacé). Nous serions en train de vivre une nouvelle crise, débutée avec l’avènement de l’humanité il y a 13 000 ans. 

Everyday Carry (E.D.C)

Matériel de survie minimum à emporter partout sur soi (clefs, téléphone, porte-feuille, montre, couteau, stylo, lampe, briquet, solution désinfectante, purificateur d’eau…)

Géo-ingénierie

Techniques visant à modifier le climat et l’environnement à grande échelle afin de corriger son évolution. 

Off the grid (O.T.G)

« Hors réseau », hors du système, en autarcie, en autosuffisance.

Permaculture

Contrairement aux idées reçues, la permaculture n’est pas un truc d’agriculteur.  Démarche globale visant à construire des habitats durables, économe en énergie et respectueux des êtres vivants, en s’inspirant du fonctionnement de la nature (biomimétisme).

Lire aussi : Tout comprendre à la permaculture en 2 minutes

Preppers 

Individus se préparant activement à la survie OTG, suite à un effondrement. 

Résilience 

Capacité d’un individu à surmonter les chocs et les traumatismes, à s’adapter aux changements brutaux.

Lire aussi : Quels bouquins offrir à un collapso-sceptique ?

Risque existentiel

Le risque d’une catastrophe globale capable de causer l’extinction de la civilisation, voire de l’humanité. 

Shit Hits The Fan (SHTF)

« Ça chie dans le ventilo ! » : c’est le moment de passer en mode survie.

The End of the World as We Know It (TEOTWAWKI)

La Fin du Monde Tel Qu’On Le Connaît (LFMTQOC, ce qui est bien plus difficile à prononcer…)

Transition

Basculement progressif vers un mode de vie indépendant des énergies carbonées et adapté au dérèglement climatique. Un mouvement associatif visant à agir concrètement pour transformer les crises actuelles en opportunités de changement.

Pour aller plus loin

Plus d'articles
Comment survivre à la disparition du porno en ligne ?