planète

Effondrement : 22 sites web pour tout comprendre et arrêter de flipper

Comment s’y retrouver dans la jungle des sites sur l’effondrement ? Pour vous, on a fait le tri : ici, pas de site apocalyptico-reptilien ou survivaliste complotiste surarmé. Que du collapso informé, sourcé et concret.    

Le “Collapse” sera-t-il le mot de 2020 ? Entre méga-feux en Australie, les révoltes qui éclatent du Chili à Hong Kong en passant par la France et la multiplication des films et séries apocalyptiques, pas un jour ne se passe sans que l’on parle d’effondrement de la civilisation autour de vous. Mais qui sont donc ces collapsos-effondristes dont les tweets catastrophistes vous collent la frousse ? Des scientifiques, des anarchistes paranos, les prophètes d’une secte new-age ou simplement des écolos lucides ? Voici 22 références en ligne pour vous aider à répondre à ces questions… Avertissement : à ne pas lire avant d’aller dormir !

1-Les blogs perso

Le blog de Pablo Servigne

Le trentenaire s’est imposé en quelques mois comme le “Monsieur Collapso” dans les médias. Chercheur “in-terre-dépendant”, auteur et conférencier, il est co-auteur des best-sellers du moment sur l’effondrement (à découvrir par ici), et participe à un mook intitulé “Yggdrasil”.  

Le blog de Julien Devaureix

Intitulé “Sismique”, le site de ce parisien, jeune papa d’une fille veut “donner la parole à ceux qui pensent le futur… et qui sont dans l’action” via des podcasts. Il y a interrogé les “papes” de la collapsologie, comme Arthur Keller.

Le blog de Damien Detcherry

Intitulé “Atterrissage” (on sait bien que “le plus dur c’est pas la chute, c’est l’atterrissage”), il y parle d’effondrement sous l’ange économie et financier. Sa particularité : avoir un pied dans la startup-nation et un autre dans l’univers écolo-geek. 

Le blog d’Alain Grandjean

Que se passera-t-il quand nous aurons quitté l’Anthropocène (c’est-à-dire un monde où l’homme gouverne la nature) ? À quoi ressemblera “l’économie de l’après-croissance” ? L’économiste diplômé de polytechnique (et fondateur du cabinet de conseil en transition écologique Carbone 4) tente d’y répondre à travers le concept de “noocène” (un monde où l’homme vit en équilibre avec la nature). 

Lire aussi : Le dicollapso illustré, pour enfin comprendre le jargon des effondristes

Le site de Vincent Mignerot

Le chercheur déploie depuis quelques années sa “théorie écologique de l’esprit” au sein du collectif Adrastia qui veut sensibiliser les citoyens le déclin de la société industrielle et les risques d’effondrement.

Le blog de Dmitry Orlov 

Sous le nom de “Club Orlov”, l’ingénieur russo-américain qui se présente comme un “spécialiste des questions d’effondrement” présente ses théories pour “bien vivre après le collapse” et “vous retourner le cerveau” (blow your mind). Attention, textes en anglais.

2-Les assocs

Si vous souhaitez rejoindre une association de collapsos, voici 5 adresses vers lesquelles vous tourner.

-L’Institut Momentum est un laboratoire d’idées fondé par Yves Cochet, ancien ministre de l’Ecologie, avec la journaliste Agnès Sinaï. On y trouve de nombreuses études sur “les issues de la société hyperindustrielle et les transitions nécessaires pour amortir le choc social de la fin du pétrole”. Si vous êtes vous-même chercheur ou spécialiste dans une question liée à ces thèmes, vous pouvez proposer votre contribution par email.

Lire aussi : Quels bouquins offrir à un collapso-sceptique ?

-Le réseau Construire un déclin est à la fois un centre de documentation et un think-tank sur les questions d’effondrement et de résilience. Chaque membre rejoint un atelier ou un module où il pourra approfondir une réflexion sur l’épuisement des ressources, la pollution, l’empathie et les “adaptations progressives” à un monde en transition.

-Le Comité Adrastia (cf Vincent Mignerot plus haut).

-Le collectif COREsilience dont la spécialité est d’organiser des “collapse game” grandeur nature : des mises en situation d’effondrement, à partir de scénarios réalistes. L’objectif : démontrer à un groupe (par exemple une équipe de collègues de travail) que la survie dépend de l’entraide et de l’intelligence collective.

-Le réseau KO.LAPS créé à Lyon met régulièrement à jour une veille informative sur les questions de “déclin sociétal” et travaille sur l’émergence de modèles sociétaux alternatifs.

3-Les médias

-Le portail collapsologie.fr est une mine d’or pour quiconque souhaite approfondir les questions d’effondrement, faire le tour des études disponibles (travaux académiques, rapports d’institutions…), des articles les plus récents publiés dans les médias.

-De même, le site Effondrement.net joue un rôle de veille d’infos sur le collpasing, et publie sous licence “libre” toute sorte d’écrits, français ou étrangers. 

-Dans le même genre, le site Effondrement & Renaissance vous propose de “mieux appréhender l’effondrement de notre civilisation” à travers une série d’articles illustrées par des images de MadMax, la Planète des Singes et Matrix…

-Le mook trimestriel Yggdrasil, lancé à l’été 2019 par Pablo Servigne et Yvan Saint-Jours (du mag Kaizen)  traite des questions d’effondrement et de résilience de manière pragmatique, scientifique et sensible en 140 pages recyclées et sans publicité. Comme notre civilisation, ce magazine a une fin : dans 12 numéros, soit 3 ans.

-Si vous vivez près du Pays-Basque, la collapsologie-academie.org  vous ouvre ses portes. Là, une équipe de professionnels (psys, sociologues, anciens militaires…) proposent de vous former à des “protocoles opérationnels de survie dans l’urgence” à travers des simulations. L’idée : vous préparer efficacement à la perspective d’un choc global de façon. 

-Si vous êtes un abonné du réseau social Reddit, rendez-vous sur le subreddit r/collapse, pour participer à la discussion de la plus grande communauté de collapsonautes du monde (plus de 100 000 abonnés), qui promet de “fournir un soutien mutuel”. Attention, ici tout est en anglais. 

-Le blog Collapso-santé porte bien son nom puisqu’il parle d’effondrement sous l’angle de la santé. Une excellente source de réponses très pratiques sur des choses relativement importantes comme la fin de vie dans un avenir post-collapse.

4-Les youtubeurs

-La chaîne Youtube Après l’effondrement qui a choisi de traiter des questions de l’ère post-collapse et présenter les modes de vie alternatifs qui s’offrent à vous. 

À venir : la chaîne collapso.fr qui se donne pour objectif de vulgariser la collapsologie et les théories de l’effondrement. Pour l’heure, le site est en construction !

Lire aussi : Ces 6 vidéos “Thinkerview” vont vous ouvrir les yeux sur l’effondrement

5-Les podcasts

-Le podcast Présages lancé par par Alexia Soyeux veut ‘“questionner l’état de notre monde, les risques d’effondrement de notre civilisation industrielle, et les façons de se préparer à vivre différemment”.

-Le podcast La voix des possibles,  un podcast qu va à la rencontre de celles et ceux qui s’organisent différemment.

-Le podcast Premier Jour Après la Fin d’un Monde, une série de podcasts qui explorent comment chacun·e peut concilier conviction et engagement dans un monde qui s’effondre.

Plus d'articles
maman qui pleure
“Qui va garder les gosses !?” Le féminisme survivra-t-il à l’effondrement ?