Découvrez la revue, 10 n°, 1200 pages, avec Pablo Servigne, Barnabé Chaillot, Laure Noualhat, Edgar Morin...

Une étude casse le mythe de la smart city et imagine des villes low-tech et solidaires

smart city ou low tech

La smart city “n’est ni une évidence, ni une fatalité“, affirme Philippe BIHOUIX, dans un rapport publié par le Lab de l’ESS.

La smart city est-elle l’avenir de la ville ? C’est la question à laquelle une étude très complète, menée par l’équipe du Labo de l’ESS en partenariat avec 6 métropoles (Bordeaux, Lille, Lyon, Paris, Poitiers et Strasbourg) répond aujourd’hui.

Lire aussi : « Le seul futur viable pour l’humanité, c’est une vie écologique hors des grandes villes ». Entretien avec Guillaume Faburel.

Techno-discernement VS smart city

Le rapport bat en brèche le discours dominant et quasi-dystopique de la ville high-tech, pour proposer une alternative low-tech et solidaire.

Un progrès technique infini [n’est pas] capable de répondre à l’ensemble des défis auxquels nous sommes confronté·e·s“, affirme le rapport.

Ses auteurs, notamment Philippe Bihouix, appellent à “un plus grand techno-discernement“. Et imaginent une ville moins techno-dépendante, plus simple, la plus sobre et plus accessible à tous.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Top Reviews