smart city ou low tech

Une étude casse le mythe de la smart city et imagine des villes low-tech et solidaires

La smart city « n’est ni une évidence, ni une fatalité« , affirme Philippe BIHOUIX, dans un rapport publié par le Lab de l’ESS.

magazine yggdrasil collapse

Recevez la collection complète de la revue Yggdrasil !
10 numéros, 130 € 70 € (frais de port offerts)

Le magazine collapso culte, fondé par Pablo Servigne.
Un voyage initiatique de 1400 pages, pour apprendre à vivre avec les catastrophes, imaginer d'autres modes de vie, explorer sa part sauvage et se métamorphoser.

 Découvrir la collection 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La smart city est-elle l’avenir de la ville ? C’est la question à laquelle une étude très complète, menée par l’équipe du Labo de l’ESS en partenariat avec 6 métropoles (Bordeaux, Lille, Lyon, Paris, Poitiers et Strasbourg) répond aujourd’hui.

Lire aussi : « Le seul futur viable pour l’humanité, c’est une vie écologique hors des grandes villes ». Entretien avec Guillaume Faburel.

Techno-discernement VS smart city

Le rapport bat en brèche le discours dominant et quasi-dystopique de la ville high-tech, pour proposer une alternative low-tech et solidaire.

« Un progrès technique infini [n’est pas] capable de répondre à l’ensemble des défis auxquels nous sommes confronté·e·s« , affirme le rapport.

Ses auteurs, notamment Philippe Bihouix, appellent à « un plus grand techno-discernement« . Et imaginent une ville moins techno-dépendante, plus simple, la plus sobre et plus accessible à tous.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.