peak oil

2030 : fin du pétrole, fin de partie ?

Vous attendiez nerveusement la date de l’effondrement ? Voici un bon indice. Selon l’étude du Shift Project de juin 2020, la fin de la civilisation du pétrole interviendra d’ici 10 ans. Vous ne pourrez plus dire que nous n’étiez pas prévenu.

Les travaux du think tank mené par Jean-Marc Jancovici, alias “le Pape de la prospective énergétique”, sont formels : le “pic pétrolier” (moment où le monde viendra à manquer de pétrole) est pour 2030. Et le “déclin systématique” de notre civilisation thermo-industrielle est enclenché.

Lire aussi : Effondrement : 22 sites web pour tout comprendre et arrêter de flipper

Peak oil

Malgré l’évidence de l’épuisement des réserves de pétrole conventionnel en Arabie saoudite dans les années 90′, la perspective du peak oil a longtemps niée par les commentateurs. Ils promettaient “le boom du pétrole de schiste (non conventionnel)”.

Oui, mais voilà : la révolution n’aura pas lieu. Trop compliqué à extraire et pas assez rentable, il n’est plus une priorité des majors du secteur. 

Téléchargez le rapport complet

Peak everything

Bientôt, le tarissement de l’offre de pétrole de Russie, d’Azerbaïdjan, du Kazakhstan, d’Iran, d’Algérie et d’Angola – les principaux fournisseurs de l’Europe – pourrait provoquer une crise géopolitique et économique sans précédent. Sans parler des conflits probables avec la Chine, immense consommateur, qui a tout intérêt à sécuriser ses approvisionnements futurs.

Lire aussi : Jean Leclercq, architecte du monde d’après : “j’ai développé une foi dans un avenir incertain.”

Le groupe de réflexion estime la baisse du volume de pétrole disponible à 8 %… alors que la réduction annuelle de la consommation d’énergies fossiles en Europe n’est que de 0,5 %.

Pour les nuls en maths : il faudrait donc décarboner 2 foix plus vite notre économie, pour éviter d’être rattrapés par le peak oil… puis le “peak everything” (autrement dit la-fin-des-haricots). Le groupe de réflexion promet d’ailleurs, “une catastrophe, à moins d’un rapide sursaut“.

Vous ne pourrez plus dire que nous n’étiez pas prévenu.

Plus d'articles
lire debout
Livres et collapsologie : notre sélection spéciale « résilient•e bibliophile »