[Tiny house] Et pourquoi pas une Kerterre ?

La Kerterre est un petit habitat alternatif dont le succès va grandissant. Le choix parfait pour ceux qui rêvent d’un mode de vie déconnecté du « système » et reconnecté à la nature.

Dessine-moi une Kerterre

Ce sont de petits dômes, humbles, rondouillards et poétiques, avec leurs allures Art-Déco. Des huttes de terre, qui vous font basculer dans un mode de vie frugal et naturel. Chacune est aussi unique qu’inspirante.

La mère des Kerterres, c’est Evelyne Adam. Elle a créé ce concept dans les années 2000 en Bretagne, près de Beuzec, après une carrière de musicienne. Ce n’est donc pas un habitat tribal ou préhistorique, mais une construction que je définirait comme « revivaliste ». C’est-à-dire qu’elle emprunte à la fois au passé et à la modernité.

Lire aussi : Jean Leclercq, architecte du monde d’après : “j’ai développé une foi dans un avenir incertain.”

Pourquoi ce nom ? En breton, le préfixe KER signifie « chez soi » ou « maison ». Kerterre veut donc littéralement dire « maison de terre ».

Plus qu’une « maison de hobbits »

Certains les présentent comme des « maisons de hobbits », mais cela va plus loin qu’une architecture en harmonie avec la nature. Nous sommes plutôt en présence de grandes poteries façonnées à la main.

Comme le répète Evelyne Adam, une Kerterre est une « présence consciente de son habitant qui améliore son environnement par ses actes de tous les jours ». C’est une volonté de tous les jours de vivre en adéquation avec le reste du vivant. Bref, c’est un mode de vie radicalement différent.

Construire une Kerterre

Leur dôme est sculpté à la main dans un torchis mêlant chanvre et chaux. Deux matériaux naturels, robustes, isolants, utilisés depuis l’antiquité, que l’on trouve partout et qui ne polluent pas.

Le toit ne repose pas sur une charpente : c’est une construction de type « roman ». Ici, ni ciment, ni béton. (D’ailleurs tous deux sont en voie de disparition à cause du manque de sable et pourraient bientôt être remplacés par… de la chaux ! Tiens, tiens !)

Pour chaque chambre et salle d’eau, une nouvelle Kerterre. Votre maison ressemblera alors à un petit village (d’irréductibles écolos) ou à une station spatiale de huttes collées.

KERTERRE LE FILM Bande Annonce

Petit point juridique : la Kerterre se construit avec un permis de construire, comme n’importe quelle maison.

Retour à l’essentiel

À l’intérieur : de quoi se chauffer, cuire les aliments, s’éclairer, dormir… on s’assoit à même le sol, sur un paillis de chanvre. Cependant, il est tout à fait possible d’installer des panneaux solaires ou un récupérateur d’eau de pluie, ainsi qu’une cuisinière et un petit poêle à bûches.

La Kerterre par Luc Schuiten

Saviez-vous qu’un des premiers habitants d’une Kerterre est un architecte Belge ? Luc Schuiten, un des plus zelés promoteurs de cet habitat minimaliste. Son truc ? Imaginer une cité végétale. Visitez son site, c’est magnifique.

Pour lui, faire le choix de la Kerterre, c’est mettre pleinement en pratique les principes de l’écologie radicale et de la simplicité volontaire.

C’est aussi la preuve que l’on peut tout à fait vivre confortablement « dans » la nature, sans manquer de rien, ni détruire l’environnement.

Pour autant, vivre en Kerterre, c’est aussi renoncer à certains comportements de consommation quotidiens : douche quotidienne, four électrique, frigo… Cela demande des sacrifices, du courage, et une grande envie de changement et d’engagement.

Le passage à la Kerterre ne va donc pas sans un travail de deuil préalable, un travail de déconstruction de notre imaginaire et des dogmes que la société du spectacle nous a inculqué. Bref, questionner tout ce que notre éducation a associé au progrès, au bonheur, au confort, etc…

Une alternative abordable

Une des principales forces de la Kerterre, c’est son prix. Leur coût (réel) se situe entre 3.000 € et 10.000 € (matériaux et main d’œuvre compris). Mais il est recommandé de s’entourer de personnes compétentes et de bras vigoureux.

Cette expérience vous permettra de vous former à la création de Kerterres, de faire le tour des chantiers réussis (ou pas). Vous apprendrez aussi à créer un « jardin jungle » à faire croître autour de votre habitation : un jardin forêt mêlant arbres fruitiers, légumes, plantes sauvages…

Pour tout savoir, rendez-vous sur kerterre.org

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.