Book cover

The ministry of the future, de K.S. Robinson : LE meilleur roman d’anticipation collapso

Après nous avoir fait rêver avec sa trilogie sur la terraformation de Mars, le romancier Kim Stanley Robinson a subitement choisi de remettre les pieds sur terre. Dans “The Ministry of the Futur”, il n’existe qu’une seule planète à même de nous accueillir : La Terre. Ou, plutôt, ce qu’il en reste.

Si vous n’avez pas lu Mars la rougeMars la verteMars la bleue, vous êtes passé à côté d’une des plus grande saga de science-fiction de tous les temps. Mais ce n’est pas grave. Parce que vous êtes sur le point de découvrir le chef d’œuvre de Kim Stanley Robinson (aka KSR). Un roman qui explore les questions d’écologie, les alternatives au capitalisme, et la mise en pratique d’utopies réalistes. The Ministry for the Future part du principe que « We are fucked », mais que « The future has to succeed ».

Lire aussi : Livres et collapsologie, ma sélection spéciale « résilient•e bibliophile »

2025

Tout commence avec la création d’une agence internationale chargée de mettre en oeuvre les obligations de réduction de G.E.S décidées par la COP29 de 2025. La presse surnomme cette agence The Ministry for the Future. Cette année là, une vague de chaleur tuera près de 20 millions d’Indiens. C’est là que nous rencontrons Frank May, un américain survivant de l’hécatombe. Il va vivre de l’intérieur la révolution totale du mode de vie de l’Inde. Nous suivrons ensuite les pérégrinations politiques de la boss du Ministère pour le Futur, l’irlandaise Mary Murphy.

Un collapse long et cruel

Dans un rythme à la The West Wing, l’auteur passe en revue les questions scientifiques, politiques, économiques et sociales que posent un changement radicale de notre mode de vie… et dénonce l’immobilisme des États. Mais, pendant que Mary Murphy négocie des réformes de l’agriculture ou une libération des réseaux sociaux, pendant qu’elle débat sur la création de vastes zones de protection de la nature… les catastrophes se multiplient et l’économie s’écroule. Dans ces conditions, impossible de financer les projets de géo-ingénierie pharaoniques dont rêvent les États.

Le carbon coin : une idée de cryptomonnaie, aussi géniale qu’irréaliste. Plutôt que des “droits carbones” que les pays et entreprises peuvent s’échanger, KSR imagine une cryptomonnaie,  le carbon coin qui permet de motiver (forcer ?) les banques à privilégier les investissements verts à ceux qui détruisent l’environnement. Problème : dans un monde en panne d’énergie fossile, les cryptomonnaies – qui exigent de faire tourner des serveurs électroniques gourmands en électricité – n’ont aucun avenir.

Science-réalité

The Ministry for the Future n’est pas un roman de science-fiction : c’est un livre ultra-réaliste composé de 106 chapitres ainsi que de témoignages, qui racontent la vie de personnages anonymes (réfugiés climatiques, scientifiques, militaires). Des tranches de vie qui sont autant de façons de raconter le collapse. À méditer !

Si vous êtes arrivé·e jusque ici, c'est que vous êtes prêt·e à entrer en résilience... Suivez le guide !

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.