collapso-sceptique

Quels bouquins offrir à un collapso-sceptique ?

Voici une sélection de bouquins pour mettre les idées de vos proches au clair… et leur faire aussi un peu plaisir quand même.

 Pas le temps de lire cet article ?  > Écoutez-le ! < 

Essais, romans, BDs, anciens, récents, archi-connus ou confidentiels, voici les 7 meilleurs livres à mettre entre les mains des collapso-sceptiques qui vous entourent. À chacun son cadeau ! 

Lire aussi : Notre top 10 des guides de survie

1-Le Bonheur Était Pour Demain, de Philippe Bihouix (2019) 

bonheur pour demainPour remettre à sa place un geek obsédé par la géo-ingénierie. Pendant des siècles, nous avons cru au “progrès technique” et à “la science”. Nous avons cru à la “révolution numérique” et aux “disruptions high-tech”. Nous avons cru à la croissance verte, à la conquête spatiale et aux “énergies propres”. Mais il n’y a pas de « technosolutionnisme ». Tout cela n’était qu’un rêve, un mythe et l’avenir rime avec “low techs”.

2-Ne Plus Se Mentir, de Jean-Marc Gancille (2019)

Pour transformer un macroniste en “populiste vert”. Les “petits pas qui vont dans le bon sens” chers à Macron ne suffisent plus. La “transition écologique” n’est qu’un green washing du capitalisme productiviste. Des “baudruches idéologiques”. Le militant et think tanker Jean-Marc Gancille appelle à la fin des illusions et propose une réponse radicale : “une légitime défense contre le système”.

3-Devant l’effondrement, Yves Cochet (2019)

Pour clouer le bec à un ancien jospiniste (au dernier recensement, ils étaient 4). Ancien ministre de l’écologie de Lionel Jospin, devenu “historien du futur” et président de l’Institut Momentum, Yves Cochet est un précurseur de la collapsologie. Son livre parle des origines écologiques, économiques, financières et politiques de l’effondrement. Il décline ensuite son « scénario central » qui conduit à un effondrement d’ici 2030 ou 2050, ça dépend, ça dépasse. Et ce ne sera pas une partie de plaisir : réduction drastique de la population mondiale, ruine des États, fin des énergies fossile, famine… Y aura-t-il encore une humanité civilisée dans 30 ans ?

4-Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce, de Corinne Morel-Darleux (2019)

Pour convertir un·e adhérent·e du PS ou de la CFDT (s’il en reste). Cette ancienne élue “écosocialiste” fustige notre “société obscène et obèse” qui s’effondrera bientôt sous son propre poids. Passionnée, littéraire, parfois lyrique, elle décrit à la première personne notre société de consommation et d’inégalités, et propose une solution radicale, mais pas trop.

5-Pourquoi tout va s’effondrer, de Julien Wosnitza (2018)

Pour convaincre un·e jeune de la génération Z. Julien a 24 ans. Dans un témoignage très personnel, il livre sa prise de conscience : “notre civilisation court vers un effon­drement global”. Puis, il fait éclater sa colère contre notre immobilisme, auquel il oppose un véritable manifeste à destination de toute une génération. #RebelRebel

6-Effondrement, une BD d’Alexis, auteur de la chaîne Youtube “L’Actu Animée”

Pour capter l’attention d’un·e millennial·e. Fruit d’une campagne de crowdfunding qui atteint les 300 000 € en moins de 3 semaines, cette  bande dessinée parle collapsologie et survivalisme avec les mots des djeuns. On en attendait pas moins du youtubeur Alexis. Puissant. 

7-La terre inhabitable, de David Wallace-Wells (2019)

Pour foutre les jetons à un old-white-male. Un jour, David Wallace-Wells, rédac’ chef du très class New York Magazine, publie un article sur les conséquences du réchauffement climatique. Ce sera le papier le plus lu de l’histoire du mag. En bon américain, il décide d’en faire un best seller. Et, en bon journaliste d’investigation, il se met à interviewer des dizaines de chercheurs et à collecter des tonnes de datas. Conclusion : un bouquin de prospection qui fait froid dans le dos, à base de pénuries alimentaires, sécheresses, inondations, méga feux, et disparition de la vie humaine avant 2100. On vous aura prévenu !