the walking dead saison 9

Résilience : ce que la saison 9 de The Walking Dead peut nous apprendre

Alors que la vie reprend dans l’Amérique post-apocalypse-zombie, chaque team de héros s’organise pour se nourrir et se protéger. La saison 9 de The Walking Dead est riche en enseignements pour la vie post-effondrement. Attention, quasi-spoilers !

Tout d’abord, et pour ceux qui auraient débuté leur confinement il y a 10 ans, sans avoir installé la wifi, voici le pitch rapide de la série tirée du comics culte créé par Robert Kirkman : après une apocalypse-zombie qui a changé la quasi-totalité de la population en goules mangeuses d’hommes, une poignée de survivants, menée par l’ex-flic Rick Grimes, tente de sauver sa peau, à travers un périple interminaaaaable dans le Sud des US. Pour en savoir plus, c’est par iciMaintenant, passons aux choses sérieuses.

Lire aussi : Effondrement : 10 films pour tout comprendre et arrêter de flipper

Dès les premières minutes du 1er épisode, la saison 9 de The Walking Dead pose le décor : des champs, des gens, du résilient. On a l’impression d’être dans un éco-village de la Drôme, les AK47 en plus. Alors on a sorti notre calepin, notre crayon et on a pris quelques notes.

La citation à retenir : “Se couper du reste du monde n’est pas une solution. Vers qui va-t-on se tourner quand on aura besoin d’aide ?” Gabriel Stokes, Ep.12

Leçon n°1 : cultiver des légumes et des légumineuses ne suffit pas.

Au fil des épisodes, les tensions grandissent entre Alexandria et La Colline, la première étant totalement dépendante des dons de légumes de la seconde. D’ailleurs, en absence de réserves, la venue de l’hiver contraindra beaucoup de monde à prendre de graves décisions.

the walking dead agriculture

Même si la série, comme la bande-dessinée, sont connus pour leur manque de réalisme en la matière, la saison 9 de The Walking Dead fait un effort. De nombreux plans se déroulent dans des potagers inspirés de la fameuse “ferme de Herschel”.

champ

Cependant, on ne remarque aucun champ de céréales, alors qu’on croise un stock d’épis de maïs dans l’enceinte de La Colline.  Et si ces céréales faisaient la richesse de La Colline par rapport à Alexandria ? Car, contrairement au groupe des motards du Sanctuaire, ils le mangent plutôt que le transformer en éthanol pour faire rouler leurs bécanes ! 

Recette : la sauce gaspacho façon Eugene.Du ketchup périmé bouilli, mixé avec des cornichons“. On essaye ?

À noter : cultiver des légumes et des légumineuses ne suffit pas. Il faut réserver une partie de son jardin à la culture des céréales et graines (avoine, blé, maïs, millet, sarrasin, seigle, quinoa), qui présentent 3 grands avantages :

  1. se conserver facilement 
  2. se transformer en farine
  3. avoir des tiges qui pourront servir de matériau de construction, d’isolation, ou de nourriture pour les animaux…  

Lire aussi : Bulles et collapsologie, notre bédétheque idéale

Leçon n°2 : convertir un Chrysler Voyager en deux chevaux

On l’a compris depuis le tout premier épisode de la série : les moyens de locomotion d’un futur post-apocalyptique sont :

  • le cheval
  • l’âne (on les entend hennir dans plusieurs épisodes)
  • la bonne vieille calèche

Mais, la saison 9 nous fait découvrir deux nouveaux modes de déplacement : la Triumph convertie au bioéthanol (voir leçon 3) et le Chrysler Voyager “deux chevaux” (voir ci-dessous).

the walking dead car
La classe

Leçon n°3 : convertir une Triumph au bioéthanol

Voici donc où part tout le maïs récolté par les bikers ? Il est transformé en éthanol pour faire rouler leurs motos, tandis que La Colline le réserve à son vieux tracteur pour cultiver sa terre. Chacun ses priorités ! 

Pendant quelques secondes, on voit Daryl lire un manuel pour convertir une moto au bioéthanol. Nous avons interrogé les fans de la série sur Reddit à ce sujet.

the walking dead moto

Selon ces spécialistes, le livre a été créé pour le show. Dommage. D’ailleurs, s’ils avaient eu un vrai livre, ils auraient cultivé des betteraves. Pourquoi ? Réponse 👇

  

Cet article est issu de notre hors-série gratuit “APOCOLLAPSE NOW, effondrement et pop culture“, à télécharger ici.

Leçon n°4 : il faut donner le pouvoir aux femmes !

Entre les démocraties (Alexandria et La Colline) et la monarchie du Royaume, la saison 9 de The Walking Dead se met à la politique, façon Game of Thrones. Notre conclusion :

  1. les gens ont besoin d’un chef pour endosser toutes les responsabilités,
  2. les dirigeants élus finissent toujours par décider seul.
  3. la démocratie indirecte ne marche pas  : soit on établi une démocratie directe sans leader charismatique, mais où les dirigeants ne sont que des “techniciens” exécutants, soit on instaure une bonne vieille monarchie.
  4. ne jamais laisser le pouvoir aux hommes. Ils ne savent faire qu’une chose : la guerre.

Si La Colline prospère, c’est grâce à Maggie. Les bonnes idées de Carol évitent plusieurs conflits. La méfiance de Michonne évite bien des ennuis aux gens d’Alexandria. De leur côté, les mecs sont violents, assoiffés de pouvoir ou simplets. Vivement la fin du patriarcat !

femmes dans the walking dead

Leçon n°5 : le rançonneur de grands chemins est l’ennemi du genre humain

Ça ne s’arrête donc jamais“, se demande Carol dans l’épisode 13, après une énième attaque de rançonneurs. Le genre humain est-il condamné à affronter sans fin les mafieux et autres bandes de parasites sociopathes dont les Sauveurs étaient la parfaite incarnation dans la saison 8 ?

C’est une question de fond, sur laquelle les survivalistes (armés) et les transitionnistes (collapsos non-violents) s’écharperont toujours.

bandit de grand chemin
Trouve une légende à cette photo…

Sans avoir la prétention de trancher ce débat ici, disons simplement que ce genre de horde peut annihiler les efforts et les espoirs d’une communauté résiliente. Il suffit de regarder les western américains – et les mythes japonais dont ils se sont inspirés – pour comprendre que le pillard pourrait être à l’ère post-effondrement ce que le terroriste fût au 21è siècle : une menace permanente, diffuse, mouvante et impossible à éradiquer.

À moins que les hommes ne soient capable de changer ? Réponse dans la Saison 10 avec, notamment, l’évolution du personnage de Negan. D’ici là, bon bindge watching

Plus d'articles
livre d'écologie
Quels bouquins offrir à un collapso-sceptique ?