l'arbre aux 40 fruits

Le “greffeur fou” : avec un seul arbre, il récolte 40 fruits différents !

Sam Van Aken, prof à l’Université de New York, est un greffeur fou : il a créé des arbres pas comme les autres, qui produisent 40 sortes de fruits différents !

Le chef d’œuvre de ce prof d’art à l’Université de Syracuse (New York) est intitulé “Tree of 40 fruits“. Chaque année, son arbre produit 40 sortes de fruits à noyau : pêches, prunes, cerises, abricots…

Lire aussi : Viens chercher bonheur dans un potager partagé !

Un verger à lui tout seul

Cet “arbre aux 40 fruits” est un verger à lui tout seul. Il a permis de sauver des variétés de fruits à noyau vieilles de 150 à 200 ans.

Depuis 2008, Sam Van Aken greffe des branches d’arbres à un “arbre racine”, selon la méthode du “chip budding qui consiste à prélever, à l’automne, une branche bourgeonnante, pour l’attacher à celle d’un arbre “hôte” et d’attendre tout l’hiver que la greffe prenne.

Au printemps, la branche peut être taillée pour l’aider à pousser. Il a appliqué cette méthode près d’une cinquantaine de fois durant 5 ans, jusqu’à obtenir son “arbres aux 40 fruits”. Depuis, il en a fait pousser… 16 !

Pour ceux qui voudraient se lancer, voici le “plan” des greffes des “arbres aux 40 fruits”

“Je vois cet arbre comme une œuvre d’art”

En greffant ces différentes variétés sur l’arbre, dans un certain ordre, j’ai sculpté un arbre au fleurissement unique, dans le but de provoquer de l’émerveillement face à la nature“, a indiqué le professeur dans une interview au site Epicurious.com. “Je vois cet arbre comme une œuvre d’art“, poursuit-il.

En effet, à chaque printemps, l’arbre se pare de fleurs de toute les couleurs : roses, rouges, blanches et pourpres.

Nous sommes en train de tuer la diversité alimentaire et les variétés anciennes.

À l’origine de ce projet, il y a aussi la volonté de préserver des variétés vouées à l’extinction.

Avec l’industrialisation et la monoculture, nous sommes en train de tuer la diversité alimentaire et les variétés anciennes“, peste le néo-jardinier, qui a vu dans cet arbre hybride l’opportunité de préserver ces variétés.

Aujourd’hui, les étudiants du campus profitent de ses fruits qui mûrissent à différents moments de l’année, entre juillet et octobre.

Motivé par le succès de sa création, Sam Van Aken envisage désormais d’en planter à travers tous les Etats-Unis et de multiplier les vergers urbains multicolores.