Pourquoi on a peur du collapse ? Un psy répond

J’ai discuté avec le psy Pierre-Eric Sutter, auteur, avec Loïc Steffan de N’ayez pas peur du collapse. Il s’est intéressé aux blocages qui nous conduisent à fuir l’idée même d’effondrement.

Pour vous éclairer, voici un court extrait de notre échange :

P.E.S : “En fait, ce qui se passe, c’est que la collapsologie réactive l’angoisse de finitude : la peur de la mort. On sait tous qu’on va mourir un jour. Simplement cette information là, comme elle fait peur, on la refoule au fin fond de notre notre inconscient. Et donc, on n’aime pas ce qu’on appelle le retour du refoulé, c’est à dire qu’on réactive cette peur de la mort.

C’est vrai que l’homme est un être de projet. Comme disait Sartre, il a besoin de se projeter dans l’avenir. Il a besoin de se dire demain, ça sera beaucoup mieux que ce que mes parents ont vécu.

Ce qui est troublant, c’est qu’aujourd’hui, on préfère se raccrocher aux croyances qui nous arrangent, c’est à dire celles qui lui permettent de vivre un quotidien très confortable; plutôt que de se ranger à des arguments scientifiques qui sont en train de dire ‘attention, si on continue comme ça, on va aller dans le mur’. Et ça, c’est lié à notre logiciel de croyance, celui qu’on a dans notre tête, que notre société nous assène depuis qu’on est tout petit.”

Écoutez le podcast

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.