Geek alert : internet englouti par les eaux en 2035 !?

internet down

D’ici 15 ans, une élévation du niveau des océans de 30 cm mettra fin à internet. C’est la sombre prédiction de chercheurs américains. 

Dans une étude intitulée  “Lights Out : Climate Change Risk to Internet Infrastructure“, des chercheurs de l’Université de l’Oregon et du Wisconsin se sont amusés à superposer la carte des câbles transocéaniques (l’Atlas de l’Internet), avec celle de l’élévation du niveau de la mer.

System Network All Fucked Up’

Cette analyse a révélé que, d’ici 15 ans, plus de 1000 centres de maintenance du réseau de fibre optique, situés près des métropoles côtières américaines (New York, Miami, Seattle, Los Angeles…) seraient probablement inondés, suite à la montée du niveau des océans.

Selon les prévisions des chercheurs, dès 2033, plus de 6400 km de câbles seront inutilisables. La colonne vertébrale du réseau serait alors system all fucked up

internet réseau
La carte des câbles transocéaniques

Le saviez-vous ? Le rythme de hausse du niveau des eaux est de 3 à 4 millimètres par an. C’est 5 fois plus que lors des deux derniers millénaires.

Lire aussi : Comment les super-riches se préparent à l’effondrement ?

Inquiétants signes de fragilité

Ramakrishnan Durairajan, co-auteur de l’étude, alerte les autorités : “Nous devons commencer à travailler sur tous les efforts d’atténuation dès aujourd’hui !“.

Quand l’infrastructure a été construite, il y a 20-25 ans, le réchauffement climatique n’entrait pas en ligne de compte“, explique son collègue Paul Barford, avant d’ajouter, pessimiste : “Nous pensions que nous aurions plus de 50 ans pour nous adapter, mais ce n’est pas le cas !

Les connexions sont déjà perturbées lors des épisodes météo extrêmes (comme la tempête Sandy à New York, ou l’ouragan Irma en Floride).

En 2015, le deuxième plus grand fournisseur d’accès Internet australien a dû éteindre ses serveurs lors d’une vague de chaleur, après une panne de ses deux systèmes de refroidissement.

Les opérateurs auront-ils le temps et l’argent pour sauver le réseau !? Depuis 2018, Microsoft a lancé le projet Natick, qui consiste à plonger un data center de 800 serveurs au fond de la mer d’Écosse. Pour l’heure, cela semble fonctionner, sans pour autant résoudre tous les problèmes à venir ! Affaire à suivre, donc !

 

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.