nikola tesla
Ne faites pas dire à Nikola Tesla ce qu'il n'a pas dit !

⚠️Hoax : ne tombez pas dans le panneau de l’énergie libre !

Et s’il existait une énergie gratuite, facile à produire et illimitée… mais que les méchants industriels nous cacheraient ? Je vous le dis tout de suite : la réponse est NON ! L’énergie libre c’est autant comme l’homéopathie : du flan !

Le mythe de l’énergie libre est né au XIXe siècle, avec les recherches d’ingénieurs essayant de transformer la gravité terrestre ou les champs électromagnétiques naturels en électricité.

La légende veut que Nikola Tesla (un des pères de l’électricité) aurait créé un générateur autonome, utilisant un “champ électrique sans fin” pour produire une énergie illimitée.

C’est pas magique, c’est surnuméraire !

Je vous passe les détails de son fonctionnement… ah non ? Vous êtes de vrais geeks et vous voulez en savoir plus sur la technique ? Bon, d’accord !

Disons que « l’énergie libre » est une énergie surnuméraire. Concrètement, le fameux générateur de Tesla serait capable de produire plus d’énergie qu’il n’en a besoin pour fonctionner. Imaginez une dynamo. D’un côté, on utilise une quantité 10 points d’énergie pour faire tourner la bobine… qui, en tournant, produit 15 points d’énergie ! On dispose alors de 5 points d’énergie surnuméraire. Banco, ça banque illico !

Certains ingénieurs ont créé des machines appliquant le principe du surnuméraire : Andrea Rossi et son « résonateur à eau », Jean-Christophe Dumas et son Bidule qui ne marche que sur Facebook (si, si, c’est prouvé !), le moteur à mouvement perpétuel Magrav de la fondation Keshe (il y a même un crowdfunding pour prouver que c’est du toc), ou le moteur magnétique surnuméraire de Wasif Kahlonn.

Mais tous se sont trouvés être de bonnes grosses arnaques.

Mais pourquoiiiiii c’est impossible !?

Simplement à cause des lois de la thermodynamique. Dont la première (le principe de la conservation de l’énergie) est que l’on ne peut pas “créer” d’énergie à partir de rien.

On peut simplement convertir une énergie en une autre (nucléaire en électricité). La seconde loi (dite d’entropie) explique que la conversion d’énergie a toujours un coût. Il ne peut donc JAMAIS y avoir plus d’énergie à la fin d’un transfert qu’à son début.

Bref, la théorie de l’énergie libre est un bidule conspirationniste de plus.

Et si Nikola Tesla a bien parlé d’énergie libre, c’était sur le mode de la « science-fiction », lors d’une conférence devant les Electrical Engineers de Londres, de 1892. « Dans quelques générations nos machines seront animées grâce à une énergie disponible en tous points de l’univers, » affirmait-il alors. « Dans l’espace, il existe une forme d’énergie. Est-elle statique ou cinétique ? Si elle est statique, toutes nos recherches auront été vaines. Si elle est cinétique – et nous savons qu’elle l’est –, ce n’est qu’une question de temps, et les hommes réussiront à connecter leurs machines aux rouages de la nature. »

Y’en a vraiment qui prennent leur rêves pour des réalités !

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.