logo de pearl jam

Pearl Jam revient avec Retrograde, une ode à l’éco-anxiété

Le dernier titre de l’album Gigaton, dévoilé par le groupe écolo depuis 20 ans, pourrait bien devenir un hymne collapsorock.

Après “Dance of the Clairvoyants” ou “Quick Escape” – deux titres qui raisonnent à nos oreilles d’effondristes -, voici la chanson “Retrograde”, dont les paroles d’Eddie Vedder sont ” un message tragique, dont la forme reste belle et pleine d’espoir” explique Mike McCready, le guitariste du groupe. 

Lire aussi : La playlist idéale pour réussir sa fin du monde

Gigaton

“Sept mers s’élèvent pour toujours
Sentez le rétrograde tout autour, rond
Accélérez le changement
Se sentir égal et opposé tout de même
Momentum réarrangé”

Bref, les rockeurs sont fidèles à l’activisme écolo qu’ils revendiquent depuis 20 ans, jouant pour recueillir des fonds après la marée noire ou pour appeler leurs fans à nettoyer les plages,  sauver les tortues. Il faut dire que le leader du groupe, Eddie, est un surfeur dans l’âme et chante souvent la mer et l’océan.

Dans leur dernier album, sorti en mars 2020, le message écolo se retrouve jusque dans le titre : “Gigaton”. Un mot souvent employé par Greta Thunberg dans ses discours,  lorsqu’elle évoque les quantités de CO² dans l’atmosphère. 

Greta Voyante

La Suédoise de 17 ans prête même son image au clip de cette ballade lancinante. Elle incarne ainsi une voyante extralucide venue prédire un avenir très sombre à la planète. Réalisé sous forme d’anime par l’australien Josh Wakely (aussi auteur de l’excellent Beat Bugs), le clip conte l’histoire d’un homme entré dans un cabinet de voyante pour y découvrir l’avenir de la planète dans une boule de cristal : fonte des glaces, tempêtes, capitales submergées par les océans, animaux sauvages menacés.

Peu à peu, on découvre le visage de la “voyante” : la militante Suédoise herself.  À l’entrée de son échoppe, ces paroles de la chason  “It’s gonna take much more than ordinary love to lift this up…” (“Il va falloir bien plus que du simple amour pour arranger ça”).

Lire aussi : Se couper les cheveux soi-même sans ressembler à un balais

Et de conclure sur ces paroles, non pas prophétiques, mais politiques :  

“Entends le son au loin maintenant
Peut être un tonnerre ou une foule”.

Un appel à la révolution verte ?